27 - 29 mars 2018
Paris Expo
Porte de Versailles
Hall 5.2 - 5.3
FRANCE

IFMAS, de la biomasse à la peinture

L’IFMAS « Institut Français des Matériaux Agrosourcés » est un centre de recherche et de formation, situé à Villeneuve d’Ascq (59), qui a pour objectif de valoriser la biomasse d’origine locale pour le développement de matériaux plastiques, de peintures et revêtements biosourcés. C’est un Institut de Transition Energétique (ITE) dont la stratégie collaborative de R&D s’articule autour des programmes de recherche suivants :
• Optimisation des bioressources
• Chimie et polymères
• Peintures et revêtements
• Plasturgie des matériaux biosourcés

Ses objectifs sont de valoriser les résultats de la recherche collaborative Publique/Privé obtenus dans des projets en partenariat avec ses adhérents. Les matériaux biosourcés développés sont destinés à des marchés demandeurs en fonctionnalités à haute valeur ajoutée comme l’électronique, le médical, les transports, le bâtiment, les encres et vernis avec l’intégration de la composante du recyclage. Ces résultats permettront le développement de la filière industrielle française de la chimie du végétale sur toute la chaîne de valeur représentée dans le cercle des partenaires d’IFMAS.

L’intérêt des résines et peintures biosourcées réside dans le système socio-économique qui suit. La diminution de la quote-part des ressources fossiles dans l’ensemble des matières premières accessibles sera accompagnée d’un accroissement de la demande des pays d’Asie. Un renchérissement de ces matières premières est mécaniquement attendu. Les politiques de développement durable conduisent à taxer plus lourdement l’usage des matières premières fossiles. Ces mêmes politiques induisent un changement de comportement des consommateurs qui adhérent à des propositions de produits plus naturels.

Actuellement le marché des polymères et peintures biosourcées est surtout présent dans le secteur de la décoration avec principalement les peintures alkydes en émulsion. D’autre part, dans les formulations actuelles les solvants utilisés restent essentiellement d’origine fossile (white spirit ou xylène). Les peintures destinées aux marchés industriels utilisent d’autres types de peintures et résines, issues de ressources fossiles, comme les époxys, les acryliques, les polyesters insaturés, le polyuréthane, … Il existe néanmoins une forte demande de la part de ces secteurs industriels qui affichent la volonté de développer des matériaux nouveaux ; citons les marchés du ferroviaire, de l’automobile, de la cosmétique et de l’aéronautique.

A travers une démarche collaborative intégrée sur la chaîne de valeur de la chimie du végétal, IFMAS se donne pour objectifs d’élaborer de nouveaux synthons et polymères bio-sourcés destinés à être des composants des peintures alkydes dans un premier temps. Ces travaux conduiront à la formulation d’émulsions aqueuses capables de rivaliser avec les résines glycérophtaliques actuelles. Le taux de végétalisation approchera les 100 % et le marché visé sera celui des peintures décoratives à séchage oxydatif. Dans un second temps, de nouveaux synthons seront polymérisés pour obtenir des polymères de spécialités pour la peinture et les composites (résines époxy, polyester insaturé, polyester polyol, acrylique, latex,…) des formulations de peintures seront réalisées et testées. Elles découleront de ces développements de polymères et seront partiellement ou totalement biosourcées.